Santé / Santé et Bien-être

LA CURCUMINE, L’EPICE QUI VEUT DU BIEN A NOTRE CERVEAU


Organe essentiel du corps humain qui régule à lui seul toutes les fonctions vitales, le cerveau est le principal organe du système nerveux central. Il a de nombreuses fonctions.

Il traite et contrôle les plus inconscientes de nos activités comme le rythme cardiaque ou la sécrétion d’hormones mais aussi les plus élaborées comme la fonction intellectuelle, cognitive, consciente, la coordination des mouvements volontairement… c’est un organe essentiel du corps humain.


Ces dernières décennies, les études ont cherché le meilleur moyen d’optimiser les capacités du cerveau humain et de lui éviter une certaine dégénérescence.


Ces études ont démontré que l’ingestion de la curcumine permettait une régénération rapide des cellules du cerveau. Elle réduit le risque de démence et prévient de la maladie d’alzheimer.


La curcumine est le composé qui donne au curry sa couleur jaune. L’Inde qui l’utilise comme une épice incontournable dans sa cuisine mais aussi dans sa médecine à le moins de cas de déclin cognitif et de la maladie d’alzheimer.


La curcumine contenue dans le curry a un effet antioxydant et anti-inflammatoire.

En effet, pris à bonne dose, elle inhibe la prolifération des cellules cancéreuses en favorisant la fabrication de certaines molécules antioxydantes comme le glutathion. Cependant la curcumine contenue dans le curcuma aurait des capacités à prévenir les maladies neurodégénératives. Cette curcumine aurait la capacité de réduire les inflammations au niveau du cerveau. En conséquence, elle aurait des effets préventifs vis-à-vis de la maladie d’alzheimer et améliorerait la mémoire.

La consommation régulière du curry ou du curcuma a un effet protecteur certains sur l’intestin.

Cependant, sous cette forme la curcumine est faiblement absorbée par l’organisme et ne peut donc pas agir sur le cerveau. Pour bénéficier des avantages de la curcumine sur le cerveau, il faut utiliser la forme biodisponible. Cette dernière n’est disponible qu’en supplément. Dans cette version, les quantités de curcumine sont plus élevées mais aussi mieux supportées par l’organisme.


Il n’est nullement nécessaire d’augmenter la quantité de curry ou de curcuma utilisée dans les préparations culinaires.

L’apport de 8g/jour est suffisant pour bénéficier de ses avantages sur le système digestif. Au-delà de cette quantité, le risque d’une irritation du tube digestif ou de nausées est présent.
Comme d’habitude, je vous conseillerai la version liposome de la curcumine car réduisant le risque de réaction immunitaire et assurant une distribution efficace dans le corps. N’achetez pas n’importent quel complément alimentaire sur internet, préférez les magasins spécialisés.


Avec tout mon amour,
Mamie Frieda

L'auteur

lessecretsdemamiefrieda@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.